07.02 La puissance du pardon

PAUL CALZADA -

La Pensée du Jour /

"Voici l’agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde." Jean 1.29

La puissance du pardon

La puissance du pardon va au-delà de l'amnistie divine. Lorsque Dieu nous pardonne, non seulement il oublie les fautes que nous lui avons confessées, mais encore il nous communique la capacité de vaincre le péché. Le pardon des péchés, c’est aussi, la délivrance du pouvoir du péché. 

Le pardon de Dieu renverse le mur de séparation.

Que nous ayons besoin du pardon de Dieu, c’est une évidence incontournable, car nous sommes tous pécheurs : "Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu" Romains 3.23. Ensuite, que Dieu oublie nos péchés, comme le dit la Bible, c’est déjà une grande grâce : "Parce que je pardonnerai leurs iniquités, et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés” Hébreux 8.12. Mais le pardon va plus loin, il nous communique la puissance de vaincre la force du péché. Jésus n’est pas seulement venu pour nous offrir, par son sacrifice, l’amnistie de nos fautes passées, mais surtout, pour nous délivrer du pouvoir du péché. 

Etant délivrés du pouvoir du péché, le pardon divin nous permet d’avoir une grande liberté. Nous avons librement accès à la présence de Dieu. Le pardon de Dieu renverse le mur de séparation : "Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face, et l’empêchent de vous écouter" Esaïe 59.1-2. Lorsque le pardon divin est reçu, il fait voler en éclats cette séparation. Quelle puissance !

Puisque le pardon nous conduit à la victoire sur le péché, et nous ouvre la porte à la présence divine, il n'y a plus de place pour l’accusateur. Le pardon de Dieu, en nous libérant de la peur du jugement, nous permet d’avoir un regard positif sur Dieu et sur les hommes. 

Ayant expérimenté, nous-mêmes, la puissance libératrice du pardon, nous croyons que le pardon est plus puissant, que tous les sévices du monde, pour changer la vie des pécheurs blessés. La femme pécheresse, amenée aux pieds de Jésus par les juifs qui voulaient la lapider, a reçu une force extraordinaire, libératrice, au travers du pardon que Jésus lui a accordé. 

Un conseil pour aujourd’hui

Vous n’êtes plus sous la condamnation, mais vous êtes libre en Jésus. Ne vous laissez pas lier par les paroles culpabilisatrices et mensongères du diable. Recevez le pardon de Dieu. Ce pardon étant reçu, vous pourrez expérimenter la puissance libératrice qu’il apporte.

Paul Calzada

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×